Et voilà qu’arrive la fin de mon DEP avec l’exposition des finissants qui avait lieu aux Galeries de la Capitale et ce, durant 4 jours consécutifs.  C’était une expérience vraiment extraordinaire! Voici mon projet fou!

 

Mon but pour la finition du meuble était de recréer du bois de grange avec un essence très dure et très neuve, le chêne blanc.  J’ai préféré « recréer » cet effet parce qu’il paraît que le sable que contient le bois de grange désaffûte les couteaux et d’autant plus qu’il se désagrège facilement avec le temps. Alors, merci brosse de métal, cire teintée et caséine! Oh! Et comme si ce n’était pas assez, j’ai aussi décidé de graver un arbre sur la façade.

 

Un élément surprend… Le dernier tiroir! La finition « classeur » du tiroir bleu, un peu façon métal, m’hypnotise et ça donne l’impression d’un « clash » entre le vieux du bois et le moderne de l’effet métal. Quant à la façade des autres tiroirs, comme j’ai pris soin de choisir la même planche, on peut remarquer que les lignes d’âge du bois se suivent d’un tiroir à l’autre.

En ce qui concerne les poignées, comme rien ne me satisfaisait pleinement en grande surface, j’ai demandé l’aide mon ami Nhat Huy Hoang, un artisan du métal, qui m’a permis de trouver des poignées uniques pour mon meuble.

 

Et oui, j’ai vraiment pensé à tout.  Aucune perte d’espace. À l’origine, mon meuble devait se retrouver dans la « pièce d’art » à la maison. Cette idée de rangement, pas très profond mais très pratique, se voulait un endroit de protection contre les attaques du chat sur quelques pinceaux et petites oeuvres pas encore sèches.

 
Ce plan de vue fait le tour de l’extérieur du meuble… En passant, ma signature a sans aucun doute rendu un jeu de Scrabble incomplet mais grâce au J et à l’originalité de l’idée, je gagne plein de points!